Le projet AgroHoublon

Pour un sol vivant et le retour de la fertilité

L’agroécologie est aujourd’hui reconnue comme une voie essentielle pour un changement de modèle agricole et alimentaire.

L’agroécologie est aujourd’hui reconnue comme une voie essentielle pour le changement de notre modèle agricole et alimentaire. En préservant ou en restaurant la fertilité des sols par des pratiques de couverture végétale et de limitation du travail du sol, l’agriculteur produit des services écosystémiques variés : production durable de nourriture, conservation d’un habitat pour la biodiversité, recyclage des résidus végétaux et animaux, rétention et dégradation des polluants pour maintenir la qualité de l’eau, régulation du climat et lutte contre le dérèglement climatique. 

Les pratiques agroécologiques dans une houblonnière vont permettre de stocker du carbone, produire de la biodiversité, de l’eau de qualité, de la fertilité, de la santé et des microclimats.

Accompagner des houblonniers Alsaciens dans la mise en application de pratiques agroécologiques


Il s’agit de mettre en place des pratiques simples afin de limiter le risque pris par le houblonnier. Elles sont donc co-construites et choisies en fonction de ses possibilités agronomiques, dans le but de maintenir ou améliorer les résultats économiques.

Exemple d'expérimentation de paillage

Les objectifs du projet AgroHoublon :

  • Sensibiliser et former les producteurs de houblons aux enjeux environnementaux et à la manière dont l’agroécologie peut y répondre.
  • Créer une dynamique de groupe autour du thème de l’agroécologie pour faciliter les transmissions entre pairs, avec les techniciens et animateurs et avec les responsables de la houblonnière de rupture du Lycée agricole d’Obernai
  • Adapter et/ou développer de nouvelles pratiques agroécologiques dans la houblonnière pour développer la résilience face au dérèglement climatique et aux bio-agresseurs*, réduire la part des traitements contre ces derniers et restaurer l’écosystème naturel du sol.

Dans la houblonnière de rupture du Lycée Agricole d’Obernai

Vers de terre sous le paillage

Les pratiques agroécologiques qui seront expérimentées :

  • Couvrir en permanence les sols pour atteindre un équilibre et être plus résilient face au dérèglement climatique, notamment en augmentant les teneurs en carbone du sol
  • Limiter le travail du sol afin de favoriser l’accumulation de matière organique et de biodiversité souterraine
  • Intégrer l’arbre aux abords de la houblonnière pour atteindre un équilibre à même de favoriser des échanges souterrains
  • Favoriser les niches de biodiversité, essentielles à l’équilibre de la houblonnière, pour diminuer l’Indice de Fréquence des Traitements (IFT)
  • Introduire des animaux d’élevage dans la houblonnière pour la gestion des couverts et des bio-agresseurs*.

* Les bio-agresseurs sont des organismes vivants qui attaquent les plantes cultivées. Ils comprennent l'ensemble des ennemis des cultures, qui peuvent être : des micro-organismes (champignons, bactéries, virus), des animaux (insectes, acariens, vertébrés ...) ou encore des plantes.

 



 

Autres actualités du projet

Les houblonniers alsaciens passent à l’action

Produire sainement et durablement : c’est la demande sociétale à laquelle répond la houblonnière agroécologique. 

Expérimentation de la couverture permanente du sol

L’agroécologie est aujourd’hui reconnue comme une voie essentielle pour le changement de notre modèle agricole et alimentaire.